KivuTimes

online newspaper

UVIRA, SUD-KIVU:- Elle s’appelle Maivuno  Shobolwa, elle a été  enlevée par les hommes armés non autrement identifiés dans la nuit de jeudi au vendredi 15 Janvier 2021, au quartier Mulongwe dans la ville d’Uvira. Selon le coordinateur provincial de la nouvelle société civile congolaise axe Sud de la province du Sud -Kivu, les FARDC  sont  intervenues pour chercher comment sauver cette femme d’un d’âge d’une quarantaine d’années mais sans succès, et des coups des balles ont été entendus dans ces heures, mais les malfrats avaient déjà vidé le lieu avec la victime.

André Byaduniya précise que la victime a été conduite dans une zone inconnue par ces malfrats. Cet acteur de la société civile renseigne que les cas enlèvements  sont devenus des monnaies courantes  dans la ville et territoire d’Uvira.

Notre source évoque plusieurs causes de ces enlèvements notamment les règlements des comptes, chômage des jeunes qui veulent s’enrichir à travers les rançons qu’ils exigent après avoir enlevé les paisibles citoyens, il ajoute aussi la haine et la présence des groupes armés dans la zone comme causes de ce cas d’enlèvement. André Byaduniya appelle les autorités politico-administratives et les services de sécurités  de prendre la question de l’insécurité en main pour que les habitants d’Uvira  vaquent  à leurs occupations sans peur d’être enlevés, tués ou pillés de leurs biens.

Pour rappel, ce dernier temps on observe aux cas d’enlèvements, vols et tueries dans la ville et territoire d’Uvira. Les jeunes du milieu on été pointés du doigt plusieurs fois par les autorités comme complices de cas d’insécurité dans cette partie de la province du Sud-Kivu. Les jeunes quant à eux rejettent souvent ces accusations des autorités.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: