KivuTimes

online newspaper

UVIRA, SUD-KIVU:- Depuis la réouverture de la frontière Burundo-Congolaise de Gatumba, certains habitants d’Uvira qui traversent cette frontière s’indignent de l’état délabrés du tronçon menant à la frontière Kavimvira. Ces habitants dans un entretiens avec le reporter de Kivu Times, la mi-journée de ce Lundi 21 Juin 2021, ces habitants disent que la route est coupée par les eaux du marin Nyangara d’une part et d’autre part par les eaux du Lac Tanganyika.  Selon ces habitants le Gouvernement de la RDC doit avoir honte de cette route qui risque de salir l’image du Pays.

Un habitant en échange avec notre reporter, dit que, si on peut comparer la route de Gatumba et celle d’Uvira qui mène à la frontière et même la route nationale Numéro cinq, on peut se demande si la RDC a toutes les richesses qu’on connait dans ce Pays de Lumumba. Cet habitant d’Uvira dit que c’est une honte pour les autorités Congolaises qui quittent Uvira pour visiter Bujumbura mais qui n’ont jamais tiré des leçons sur les routes ce petit Pays comme le Burundi.

Ces habitants d’Uvira demandent aux autorités de la ville d’Uvira, de procéder à la réhabilitation de ce tronçon qui mène à la frontière de Kavimvira. Dans notre circulation au quartier Mulongwe, un quartier commercial d’Uvira, quelques commerçants que nous avons rencontré disent que même les conditions dans lesquelles travaillent différents services à la frontière de Kavimvira cause une honte pour la ville d’Uvira et ses autorités.

Ces commerçants se posent mille et une question sur l’utilisation de l’argent qui entre à ce poste frontalier, ils se demandent si les autorités ne peuvent pas songer à copier l’expérience aux voisins burundais qui ont construits de façon que l’eau n’a pas touché les bâtiments qui logent les services commis au post frontalier de Gatumba.

Lors de sa mission d’itinérance à Uvira il y a deux semaines, Fiston Malgo Kashekere, vice-gouverneur de la province du Sud-Kivu, s’est rendu au poste frontalier de Kavimvira pour se rendre compte de l’état dans lequel fonctionnent différents services étatiques commis à ce poste frontalier. Cette autorité a promis son implication pour améliorer les conditions du travail à ce poste frontalier.

La visite du vice-gouverneur du Sud-Kivu a suivi celle du Maire de la ville d’Uvira monsieur Kiza Muhato, qui avait aussi visité cette frontière il y a quelques mois et qui avait annoncé qu’il fera le rapport à qui de droit pour prendre des décisions afin d’améliorer les conditions dans lesquelles travaillent les services commis à la frontière de Kavimvira. Depuis la descente de toutes ces autorités rien comme amélioration des conditions de travail à ce poste frontalier. Des bâtiments des services de migration DGM poste frontalier de Kavimvira sont submergés par les eaux du Lac Tanganyika.

Des experts du Centre de Recherche en Hydro Biologie CRH/Uvira, avait alerté sur les menaces des eaux du Lac Tanganyika quelques mois après sa montée. Ce entre avait conseillé aux habitants et aux services œuvrant dans des espaces touchés par les eaux de Lac Tanganyika de ne pas songer y rentrer parce que les signes restent toujours rouges.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: