November 28, 2021

KivuTimes

online newspaper

BWEGERA, SUD-KIVU:- La situation humanitaire des déplacés de haut plateau d’Uvira se trouvant à Bwegera est critique. Déjà une dizaine des personnes ont perdu leurs vies depuis le mois de Mars 2021. Précisions du président de ces déplacés, il l’a révélé au reporter de Kivu Times lundi 11 Octobre 2021 lors de sa descente dans cette partie de la chefferie plaine de la Ruzizi en territoire d’Uvira au Sud-Kivu.

Selon GAD Nyabaharira, parmi les facteurs qui occasionnent la mort de ces déplacés, il y a le changement de climat. Là où ils vivaient avant qu’ils déplacent le climat est froid mais aujourd’hui ils sont dans un climat chaud. Celui-ci pense que certaines maladies dépassent le niveau d’agir des structures sanitaires de Bwegera et environs dans lesquelles ces déplacés sont appelés de se faire soigner, ce qui occasionne également ces cas de perte en vies humaines.

Notre source renseigne que les personnes à haut risque et qui sont beaucoup plus touchées sont des enfants des moins de cinq ans et des personnes de troisième âge. Une femme de 70 ans rencontrée sur sa petite chaise en train de somnoler sous l’arbre nous a signifié qu’elle était habituée à consommer du lait, matin, midi et soir, mais aujourd’hui, elle n’a pas ce moyen. Leurs vaches ont été pillées par les Mai Mai et Red-Tabara. Aujourd’hui elle passe toute la journée sous l’arbre en fuyant la chaudière dans la petite maison de sa famille d’accueil. Comme vous pouvez le constaté sur cette photo prise par notre reporter lors de sa descente à Bwegera, lundi 11 Octobre 2021.

Le président du comité des déplacés à Bwegera, ajoute que des assistances qu’ils ont reçu de la part des organisations locales, nationales et internationales sont  insuffisantes. Il félicite leurs enfants qui sont dans différents coins du monde qui se sont mobilisés pour assister leurs parents en vivre et non vivres. Il appelle le Gouvernement congolais et des organisations humanitaires de multiplier les efforts afin de leurs venir en aide.

Les déplacés qui sont à Bwegera aujourd’hui sont venus des hauts plateaux d’Uvira, dans le Groupement de Kigoma et de Lemera, ils ont été chassés par les groupes armés Mai Mai en coalition avec les rebelles burundais Red-Tabara depuis le 16 Mars 2021. Des villages Kahololo, Rwikubo,Marungu, Kageregere, Murambi, Kitembe, Kitoga, Bibangwa, Rukuka, Bijojo, Kashama, Rugabano, Kifune pour ne citer que ça, ont été incendiés par ces groupes armés et là plusieurs personnes ont été tuées et des milliers des bétails razziées par ces groupes armés.

Ces déplacés demandent au Gouvernement de sécuriser ces milieux pour qu’ils puissent rentrer chez eux parce que là où ils sont aujourd’hui  ils y mènent une vie difficile. Avant qu’ils rentrent dans les hauts plateaux dans leurs villages respectifs, ils demandent au Gouvernement de leur garantir la sécurité là où ils se retrouvent aujourd’hui.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: