January 19, 2021

UVIRA, SUD-KIVU:- L’état de délabrement très avancé de la route nationale numéro 5, la voirie urbaine d’Uvira préoccupe la Société Civile Populaire pour l’Afrique, « SOCIPO ». Le coordinateur de cette structure citoyenne s’indigne de voir comment les autorités restent sans agir face à cette situation qui freine le développement de la jeune ville d’Uvira et qui impacte même sur la vie des autres entités. Me Trésor Basubi, renseigne qu’on ne s’aurait pas dire que Uvira fait partie du territoire de la RDC vu l’état dans lequel se trouve la RNR5.  Celui-ci dit qu’il n’arrive pas à comprendre comment un milieu stratégique comme Uvira peut avoir une route qui est dans cet état délabré, une situation que le coordinateur de la SOCIPO déplore.  Notre source appelle les autorités locale, provinciales et nationales de prendre cette question en main.

Les habitants de la ville d’Uvira contactés par Kivu times, l’après midi de ce jeudi 14 Janvier 2021 disent qu’ils font face à plusieurs difficultés liées aux moyens de  transport  suite à l’Etat de cette route. Des femmes enceintes dans la ville d’Uvira disent qu’elles préfèrent marcher à pied au lieu de se heurter aux risques de se déplacer par motos ou Bajaj confirme une femme enceinte rencontrée à l’entrée de l’hôpital Général de référence d’Uvira, qui n’a pas voulu que son nom soit cité.

« Ça fait deux fois que je me déplace par motos avec des risques d’avortement suite au mauvais état de notre route nationale numéro cinq.  Il n’y a pas une semaine j’ai quitté Kalimabenge vers l’hôpital général, mais quand je suis rentré,  j’ai eu des douleurs, j’ai même risqué  l’avortement, et j’ai pris la décision de n’est plus me déplacer par Moto ou même par Bajaj dans cette route, a relaté à Kivu times,  cette femme que nous gardons l’anonymat.

Au mois de décembre 2020, deux structures citoyennes avaient organisé, une journée ville morte pour exiger  le Gouvernement congolais à s’occuper de la réhabilitation de cette route et des ponts en mairie et territoire d’Uvira.  L’autorité urbaine dans un point de presse qu’il a tenu à la veille de cette journée ville morte, avait condamné cette activité de la société de la nouvelle société civile et la société civile citoyenne,  en disant que la hiérarchie a été saisie pour cette question et que le processus est encours, avait rassuré Kiza Muhato Maire de la ville d’Uvira.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: