October 20, 2021

KivuTimes

online newspaper

UVIRA, SUD-KIVU:- Dans une conférence de presse tenue à Uvira samedi 04 Septembre 2021, le député nationale Me Moise Nyarugabo, élu d’Uvira, condamne avec dernière énergie les discours de haine prononcés dans la conférence organisée par Lubunga Lwabafuliiru et la diaspora Fuliiru, dans le groupement de Kigoma, localité de Mulenge en territoire d’Uvira. Selon l’honorable Moise Nyarugabo, les discours de haine prononcés contre la communauté Banyamulenge dans cette conférence, montrent combien de fois certaines communautés ne veulent pas que les conflits prennent fin dans les hauts plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga.

Dans ses propos, l’honorable Moise Nyarugabo précise que ceux qui demandent à la communauté Banyamulenge de changer son nom, doivent cessez avec ce rêve qui n’a pas le sens d’exister. Selon lui, ceux qui ont organisé cette conférence n’ont aucun autre objectif que celui de semer la haine au sein des communautés des territoire d’Uvira, Fizi et Mwenga.

Le député Moise Nyarugabo ajoute que cette communauté qui demande à la communauté Banyamulenge de changer le nom, elle-même il n’y a pas longtemps elle s’appelait Bafulero mais aujourd’hui elle s’appelle Bafuliiru, cet élu d’Uvira pose la question de savoir pourquoi d’autres communautés n’ont pas demandé aux Bafuliiru de garder le nom de Bafulero. Il renseigne que le choix d’un nom d’une communauté ne doit pas être un débat pour d’autres communautés.

Selon lui chacun a droit de se donner le nom de son choix, des réactions faites par les intervenants dans la conférence organisée par Lubunga Lwabafuliiru d’Uvira montre une haine et cette haine doit cessez. Celui-ci demande à toutes communautés de chercher la paix et vivre ensemble en paix parce que aucune communauté ne chassera pas l’autre.

Pour rappel, Mercredi 01 Septembre 2021, le comité des sages Fuliiru à Uvira, Lubunga Lwabafuliiru et la diaspora Fuliiru avait lancé une conférence à Mulenge dans le groupement de Kigoma, qu’ils ont appelé conférence pour parler du développement de ce milieu.  Le président du comité des sages Fuliiru, Me Kimwanga Kangeta entouré par les membres de sa communauté,  tous tenaient dans les mains, des affiches sur lesquelles on pouvait lire “Mulenge c’est une montagne de Bafuliiru et non un Nom d’une communauté”.

Ces participants avaient demandé que les Banyamulenge soient transférés soit au Rwanda ou dans un autre endroit. Ces discours ont été condamnés par plusieurs personnes qui pensent que des tels discours sont à la base des conflits qui s’observent dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga et que les auteurs doivent être poursuivis par la justice.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: