KivuTimes

online newspaper

Sud-Kivu: Dans une déclaration rendue publique ce 07 avril 2021, sur la situation qui prévaut à l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, l’honorable Jérémie Basimane ne sait pas à qui profite la guerre entre institutions observée à l’assemblée  provinciale au Sud-Kivu.

Selon cet élu de kabare,la situation qui se vit à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu est préoccupante et alarmante.

« Les tensions et échauffourées vécues ces derniers temps  dans les enceintes et aux alentours de l’Hémicycle Provincial, amenant même les honorables députés à se toucher sur le corps sont liées aux dépôts d’une part des pétitions contre trois membres du bureau permanent de l’Assemblée Provinciale par un groupe de députés et d’autre part la motion de défiance contre le Gouverneur de Province par un autre groupe »souligne notre source.

Jérémie Basimane précise que dès la réception des pétitions, le bureau permanent de l’Assemblée Provinciale n’a pas tardé de les juger irrecevable au motif que l’article 22 du règlement intérieur sur lequel s’étaient fondés les pétitionnaires a été frappé d’inconstitutionnalité par un arrêt de la cour constitutionnelle. Le même comportement a caractérisé l’organe délibérant qui a crié à la violation du règlement intérieur de l’Assemblée Provinciale par les députés signataires de la motion.

Cette situation a divisé les députés Provinciaux en trois camps : un groupe soutenant le départ (déchéance) du bureau, un autre qui soutient le départ du Gouverneur et le dernier qui soutient les points de vus.

Pour lui, Cet état de chose s’est étendu même à l’instrumentalisation d’une frange de la population en majorité les jeunes, qui se sont donnés jusqu’à des actes de diabolisation, injures, menaces et mensonges montées de toutes pièces contre l’un ou l’autre camp, des actes condamnables et punissables par les lois de la République et par la Bible.

Il indique :

« sans être signataire ni de pétitions ni de la motion, je voudrais porter à la connaissance de la population que le règlement intérieur de l’Assemblée du Sud-Kivu sur lequel se fonde l’une ou l’autre partie est plein d’irrégularité et que  plus de dix de ses articles avaient été soumis à la révision par la cour constitutionnelle. Un débat y relatif avait été engagé en plénière, à l’issu duquel un travail de toilettage avait été confié à la commission PAJ qui avait bel et bien sorti son rapport depuis la session de septembre 2019, mais jusqu’à la date d’aujourd’hui n’a donc jamais été présenté pour adoption en plénière »

Suite à cette situation Jeremie Basimane se pose des questions :

« à qui profite cette guerre entre institutions ?,Quel est l’intérêt de la population dans toutes les démarches ?,Quel est notre résultat au profit de la population entant que ses élus ainsi que celui de l’exécutif Provincial qui est notre émanation pour les deux années de mandat déjà passées si ce n’est que nous amender, demander pardon à cette population et remettre le compteur à zéro pour un bon décollage de la Province ? »

Il recommande aux uns et aux autres à cultiver un climat de paix et débattre en priorité et en urgence leur  règlement intérieur qui reste le seul instrument à pouvoir guider leurs actions parlementaires pour l’intérêt de la population.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: