KivuTimes

online newspaper

Sud-Kivu: Monté de la tuberculose au Sud-Kivu, l’Etat congolais est appelé à accroitre le financement pour la lutte contre la tuberculose. L’appel a été lancé lors de la clôture des activités de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose célébrée chaque le 24 mars de l’année.

Selon le docteur Fredy Birhembano, médecin coordonnateur du programme provincial de la lutte contre la lèpre et la tuberculose, la province du Sud-Kivu est l’une de dernière province ou il y a eu plus de cas de décès dû à la tuberculose. Pour lui, plus de 8 mille malades ont été dépistés en 2O2O alors que la province attendait le dépistage de 18 mille.

Il indique qu’en faisant le calcul, il y a eu plus de 10 mille malades qui n’ont pas été dépistés et plus de 200 cent décès de cette maladie de la tuberculose.

Docteur Fredy Birhembano explique que cette situation est liée à la covid-19 qui a impacté négativement l’économie, l’insuffisance des structures de la prise en charge gratuites  des malades, le manque d’équipements et autres défis. Il appelle l’implication de l’Etat congolais et autres partenaires pour la prise en charge des malades souffrant de la tuberculose.

« Nous demandons au gouvernement d’accroitre le financement dédié à la lutte contre la tuberculose. Sans ressources financières, on ne sait pas formé les prestataires, on sait ne pas doter nos structures de microscopes et machines PCR, on ne sait pas organiser le transport des échantillons, on ne sait pas approvisionner nos structures en médicaments et réactifs »alerte Fredy Birhembano.

Docteur Justine Nanvura Muyaga conseillère du ministre provincial de la santé au Sud-Kivu a indiqué que le gouvernement provincial fait un effort pour lutter contre cette maladie. Elle a aussi appelé la population à se faire dépister en cas de la toux prolongée.

« ce qu’il nous faut est que tout cas qui tousse doit être orienté au niveau du centre de dépistage et une fois qu’il est positif, il doit être orienté au niveau du centre de traitement. Par ce que le traitement est d’abord couté mais il reste accessible et gratuit dans notre pays »sensibilise Justine Nanvura.

Cette journée a été célébrée sous le thème : l’horloge tourne, que faire pour réduire le gap de la détection de la tuberculose face à la pandémie de la covid-       19.L’activité s’est tenue à l’hôpital bégonias en commune d’Ibanda.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: