KivuTimes

online newspaper

Bukavu, Sud-Kivu : De son passage à l’hôpital général de référence de Panzi et à la fondation Panzi ce jeudi 15 avril 2021, l’ambassadeur des Etats Unis en RDC Mike Himmer demande l’implication de tout le monde dans la lutte contre la corruption et l’impunité en RDC.

Ce dernier qui a été reçu par le docteur Denis Mukwege prix Nobel de la paix 2018 à l’hôpital général de référence de Panzi indique que parmi les causes de violences à l’Est de la RDC, sont la corruption et l’impunité.

« Les défis sont énormes, puisqu’il y a beaucoup d’acteurs impliqués dans ces violences. Il y a des groupes criminels mais aussi les groupes terroristes comme les ADF. J’avais visité les hauts plateaux, beni, butembo, Ituri et j’avais écouté les voix des peuples de l’est, je sais qu’il y a beaucoup des souffrances et que c’est difficile »souligne Mike Himmer.

Et de poursuivre que les Etats Unis travail avec le gouvernement congolais pour savoir les besoins mais il pense que la solution serait l’implication de tout le monde.

« Mais la solution serait vraiment que tout soit impliqué dans cette lutte contre la corruption qui est une raison de l’existence des groupes armés. Il y a l’exploitation illégale économique par les acteurs qui soutiennent les groupes armés, ces groupes criminels et tous ensemble il faut les dénoncer, les sanctionner et mettre fin à l’impunité» indique Mr Himmer.

Notre source précise qu’il a parlé avec le docteur Mukwege de son effort sur le rapport maping que c’est très important pour mettre fin à l’impunité. Il indique qu’on doit avoir une justice pour tous ceux-là qui ont été tués à l’Est de la RDC.

Au sujet des pressions des mouvements citoyens du Nord-Kivu qui demandent le départ de la MONUSCO,Mike Himmer dit comprendre la frustration des peuples congolais mais il ne pas encore temps.

« Mais la monusco ne pas l’ennemi, elle ne pas responsable des tueries. Ce sont des groupes armés, le groupe criminels et groupes terroristes. Je pense que la monusco peut toujours faire le mieux de protéger la population.Mais si la Monusco sorte, il y aura plus de morts. Si les agences humanitaires internationales sortent, il y aura plus de morts. On doit travailler ensemble, comprendre qui sont les problèmes, qui sont les responsables et y couper les financements »souligne Himmer.

L’ambassadeur des états unis est en train de travailler pour l’appui aux FARDC pour qu’il y ait une armée républicaine, professionnelle qui défende le peuple congolais tel que voulu par le président Felix Tshisekedi.

 

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: