September 27, 2021

KivuTimes

online newspaper

SUD-KIVU: La Société Civile du Sud-Kivu à travers son bureau de coordination a appris avec consternation le triste événement de l’incendie qui a ravagé une grande partie de l’Hôtel de Poste de Bukavu dans la nuit de mardi 14 au mercredi 15 septembre 2021, soit dix ans après un autre incendie de ce bâtiment en 2011.

Dans une note d’appel à la solidarité signé par le président de la société civile du Sud-Kivu Mr Adrien Zawadi indique que sa composante « Médias » a recensé 9 médias et un réseau des Médias qui sont dans l’incapacité de servir la communauté à la suite de ce grave incident.

Il s’agit notamment de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), la Radiotélévision Canal Futur (CF), de la Maturité Radiotélé 9 (MRT9), de la Radiotélévision Vision Grands-Lacs (RTVGL) complétement détruites par le feu. Par ailleurs, la radio Iriba FM, la RTR ou encore FAN FM ont échappé de justesse avec des conséquences sur la suite de leur travail, elles sont réduites au silence depuis que l’incendie s’est déclaré. Deux médias en ligne sont aussi en difficulté : c’est notamment Kivu Amani et Kivu Avenir qui a subi le pillage systématique de ses outils de travail.

Par ailleurs, le Réseau des Radio et Télévisions Communautaires à l’Est du Congo (RATECO) ne peut plus fonctionner normalement alors que c’est un outil capital pour l’accompagnement des médias et des journalistes.

Adrien Zawadi indique situation est alarmante et le bilan est lourd. Il concerne toutes les couches de la population qui ont des intérêts dans ce bâtiment très prisé de la ville de Bukavu. C’est notamment des entreprises des jeunes et acteurs de la Société Civile qui ont été totalement détruites par les feu et pillées par des personnes de mauvaise volontés.

La Société civile à travers son bureau de coordination exprime toute sa solidarité avec les journalistes et patrons des médias ainsi que les animateurs du Rateco en ce moment difficile qui vient anéantir tous les efforts entrepris pour donner la parole à toutes les couches sociales et contribuer ainsi à la vitalité de notre démocratie.

Elle demande au gouvernement provincial et central et autres services étatiques d’accompagner les médias et Réseau touchés par ce drame dans le processus de redressement pour le bien des communautés en les accompagnant par une dotation du gouvernement provincial ;d’instruire les services publics en charge des taxes et autres redevances provinciales et nationales afin que tous ces médias touchés par ce drame soient exemptés de tout paiement des taxes pendant un an après le premier signal dès la fin de leur processus de redressement  et de mener des enquêtes sérieuses en vue de se rassurer que le feu n’est pas surtout venu pour réduire au silence ces outils importants dans notre province.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: