KivuTimes

online newspaper

SUD-KIVU, RDC:- La situation des droits humains et de la protection de civils demeure précaire dan la partie sud de la province du  Sud-Kivu. Au mois de Février 2021, 17 cas de braquage des biens et des véhicules, 6 cas de kidnapping, 16 cas de justice populaire ont été répertoriés. Ceci ressort du rapport de monitoring des violations des droits humains répertoriés par le réseau local de protection des civils dans le territoire d’Uvira, Fizi et Mwenga.

Dans ce rapport, le réseau local de protection des civils parle des plusieurs groupes armés locaux coalisés aux groupés armés étrangers qui s’affrontent  et font la loi dans certains coins de cette partie de la province du Sud-Kivu où l’autorité de l’Etat est quasi inexistante.

Le secrétaire exécutif de cette organisation s’indigne de voir comment les ravisseurs laissent leurs numéros de téléphone sur lesquels on fait  passer l’argent, ceci après l’enlèvement des personnes. Yves Ramadhan exige au Gouvernement congolais de faire tout le moyen possible pour faire un contrôle du système de transfert d’argent au sein des maisons de télé communication. Yves Ramadhan s’exprime ici.

Pour rappel, plusieurs cas d’insécurité ont été observés dans les hauts et moyen plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga. Des personnes civiles ont été attaquées par les groupes armés, des bétails pillés et  plusieurs villages ont été incendiés  par les groupes armés.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: