KivuTimes

online newspaper

Sud-Kivu: Enfin c’est connu, Maitre Pascal Mupenda de PPI est poursuivi par le parquet général sur demande de la SMICO pour avoir dénoncé ce qu’il qualifie du vol et escroquerie de la part de cette institution de micro finance.

Sud-Kivu: Le directeur des programmes RDC de l’organisation de défense des droits humains, partenariat pour la protection intégrée, PPI, Maitre Pascal Mupenda, s’est présenté ce mardi 20 juillet 2021 au parquet général près la Cour d’Appel du Sud-Kivu à Bukavu.

Dans un communiqué publié par PPI et dont une copie est parvenue à kivutimes, indique que Maitre Pascal Mupenda est poursuivi par le Parquet Général du Sud-Kivu, sur plainte de la Société de micro finance SMICO sa, au motif qu’il lui aurait fait des imputations dommageables suite à la dénonciation du vol et escroquerie de l’argent de son compte et a intenté une action civile en restitution au Tribunal de Commerce (TRICOM) de Bukavu depuis le 14 juin 2021.

Interrogé quant au mobile de la dénonciation faite, Mupenda a fait savoir qu’il a intenté l’action au tribunal de commerce de Bukavu, pour non seulement demander qu’il soit rétabli dans ses droits, mais également attirer l’attention d’autres clients pour qu’ils soient vigilants et surtout que dans la mesure où il y auraient d’autres victimes, qu’elles brisent le silence en dénonçant et en saisissant les instances compétentes afin que plus jamais de tels actes ne surviennent.

Il indique que cette action de la SMICO devant le Parquet n’est qu’une manœuvre dilatoire visant à vouloir l’intimider et étouffer son action entamée au TRICOM sous RCE 457 et dont l’audience devant laquelle la SMICO doit répondre a été déjà fixée au 28 juillet 2021.

Une intimidation qui rappelle de nombreuses autres actions des victimes d’escroquerie et vol d’argent dans certaines banques et institutions de micro finance (IMF) au pays et qui n’ont jamais connu un début de procès et/ou les victimes demeurent dans le silence.

Malgré cette action, Maitre Pascal Mupenda précise qu’il demeure serein et confiant en la justice, espérant que son action au TRICOM va se poursuivre sans aucune entrave.

Par ailleurs, le PPI remercie les avocats conseils qui ont assuré l’assistance à Me Pascal, la société civile dans sa diversité, les organisations de défense de droits humains, les médias, les mouvements citoyens et les nombreux partenaires qui suivent de très près l’évolution de ce dossier.

Retenez que la partie SMICO qui accuse le maître Pascal Mupenda était absent à cette audition. L’affaire est limitée au 27 juillet 2021 au parquet général de Bukuva.

 

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: