January 24, 2021

KivuTimes

online newspaper

BARAKA, SUD-KIVU:- Depuis le début du second semestre de l’année 2020, en territoire de Fizi, comme dans la ville de Baraka, le prix de denrées alimentaires est revenu chaque jour à hausse.

L’inspecteur agricole du territoire de Fizi monsieur Asukulu Mukundabatu Dalton au cours d’une interview accordée à kivutimes.com, ce mardi 25 novembre 2020, a demandé aux habitants de la dite zone de s’atteler aux travaux agricoles pour mettre fin à la famine qui frappe la population ce dernier temps.

” Les gens ne cultuvent plus. Tout le monde est devenu citadin. Ce qui est grave est tout le monde veut être au bureau. Je demande aux journalistes que vous êtes, les autorités politico-administratives locales, les leaders communautaires, les associations féminines, …, d’avoir un champ de nos cultures de base dans le but d’éradiquer la famine”, a dit Dalton.

L’inspecteur Dalton a par ailleurs indiqué que cette famine serait dite de la proclamation de l’État d’urgence sanitaire décrétée par les autorités suite à la pandémie à Coronavirus, juste à la veille de la saison B où les agriculteurs ont manifesté une certaine distraction et ne se sont pas donnés au travail.

La vie en ville de Baraka, comme en territoire de Fizi, devient de plus en plus difficile. Par exemple un gobelet de haricot qui coûtait huit cent Francs congolais est allé jusqu’à deux mille francs congolais. Il en est de même pour 25 Kg de Farine de maïs qui coûtait 20.000 FC est allé jusqu’à 35.000 FC. Et ce sont souvent des produits importés de la Tanzanie.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: