KivuTimes

online newspaper

RUTSHURU, SUD-KIVU:- Un civil a été abattu    par des inconnus dans la soirée de ce mardi 29 décembre 2020 au quartier Karambo en plein centre de l’agglomération de Bunagana en territoire de Rutshuru. Il s’agit de monsieur Nshimiyimana qui a été la ciblé  par des hors la loi qui ont tiré sur lui et mort sur place. C’est un  deuxième cas d’assassinat à l’espace de trois jours après celui d’un élément FARDC qui avait été la cible le 27 décembre 2020 et dont l’arme avait disparu. L’activiste des droits humains qui suit de près cette situation, Theoneste BAHATI GAKURU, hausse le ton.

C’est inadmissible. Nous ne pouvons pas accepter que ces genres d’actes criminels puissent ériger  domicile dans notre agglomération. Ça doit s’arrêter. Nous mettons en garde les auteurs. Nous appelons les services de sécurité à faire correctement leur travail et de traquer cette bande criminelle, Explique Theoneste  BAHATI GAKURU.

Pour cette activiste, il est plus qu’urgent de monter les stratégies de sécurisation de la population de Bunagana en identifiant tous les habitants et surtout les nouveaux venus. Bunagana est cosmopolite et en explosion démographique. L’identification des habitants et surtout les nouveaux venus est plus qu’urgent pour faciliter le contrôle des mouvements de chaque personne. Les services de sécurité doivent maîtriser les mobiles de chaque individu, son travail et le motif de sa présence dans le Bunagana.Insiste Theoneste BAHATI GAKURU.

Il faut dire que depuis le début de cette  dernière semaine de l’année aumoins huit personnes ont été tuées dans le territoire de Rutshuru. Parmi ces cas, trois personnes tuées la nuit du mardi 29 décembre 2020 dans le groupement Bukombo. Pour l’instant aucune reaction des autorités.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: