September 27, 2021

KivuTimes

online newspaper

Dans une déclaration faite ce Mardi 20 juillet 2021 à la presse à Goma, le député provincial Jean Paul Lumbulumbu dénonce les restrictions auxquelles font face ses collègues députés .Selon Honorable Jean Paul  LUMBULUMBU vice-président de l’assemblée provinciale depuis la mise en place de l’état de siège,  les députés provinciaux sont obligés de demander une autorisation avant toute sortie ce qui est contraire à l’ordonnance présidentielle instituant cet état de siège.

 « D’abord il faut dire que l’ordonnance du chef de l’état n’a donné aucun pouvoir aux autorités militaires à la tête du Nord-Kivu, de restreindre la  liberté de circulation des députés provinciaux. Les assemblées provinciales du Nord-Kivu et de l’Ituri  étant  suspendues, les députés de leurs immunités ils sont libre de tout mouvement, ils sont devenues comme tout citoyen et là ils n’ont pas besoin d’une autorisation de qui que ce soit pour quitter un point A vers un point B » a dit l’honorable Jean Paul lumbulumbu.

Cet élu provincial du territoire de Lubero affirme que les députés provinciaux ne dépendent pas de l’exécutif provincial car n’étant pas membre mais plutôt tous doivent se référer au bureau de l’organe délibérant.

« Nous ne sommes pas membres du gouvernement provincial, nous ne sommes pas des agents de  la fonction publique qui sont sous l’autorité du gouverneur de province. Cela veut dire nous ne devrions pas obtenir l’autorisation de circuler de la part du gouverneur comme c’est le cas actuellement » précise le no2 de l’assemblée provinciale du nord kivu

Honorable Jean Paul LUMBULUMBU dénonce aussi la situation de vie des députés provinciaux depuis la mise en place de l’état de siège.

 « Les députés provinciaux aujourd’hui en congé ont 17mois impayés. Parmi eux avant d’être député certains étaient des  commerçants, avocats comme moi là suis avocat …  mais pour sortir et aller dans mes activités je dois demander l’autorisation je pense il faut tout simplement abolir le système de demande d’autorisation pour les députés provinciaux d’autant plus que l’assemblée provinciale est suspendue donc ils ne sont pas en fonction » martèle le speaker adjoint de l’assemblée provinciale suspendue.

 

Pour Jean Paul LUMBULUMBU étant donné que la situation de vie  des députés provinciaux s’est dégradée davantage depuis le début de l’état de siège et pourtant ils ont des familles à nourrir il y a urgence que le pouvoir militaire en province puisse agir.

 « Ce n’est pas parce que l’état de siège est là que les députés provinciaux doivent mourir ?Donc en tant que l’un de leur et vice-président de l’assemblée provinciale je voudrais vraiment que les autorités de l’état de siège tiennent compte de cet aspect-là social pour que tout marche bien » a conclu l’honorable Jean Paul LUMBULUMBU.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: