KivuTimes

online newspaper

Nord-Kivu : Des femmes issues des partis politiques et des organisations de la société civile ont durant deux jours produits une note de plaidoyer portant amélioration de la participation de la femme dans la gestion de la chose publique.

Dans cette  note de plaidoyer des recommandations sont adressées au parlement congolais pour son implication active dans cette initiative.

« Nous recommandons aux deux chambres du parlement congolais, la révision de l’article 13 de la loi électorale pour que la parité homme-femme sur les listes électorales soit effective, la révision de la loi électorale en élaborant un calendrier tenant compte des élections municipales.

Tenir compte de l’article 14 de la Constitution à tous les niveaux pour le respect strict de la parité », a dit la porte-parole circonstancielle à cet  atelier.

Pour le responsable de la section des affaires politique  de la Monusco Goma, la participation de la femme aux instances décisionnelles doit commencer au niveau local pour arriver au niveau national.

La ministre provinciale du genre, famille et enfant, Pélagie UWAYO KABANO  de son côté pense que tout doit commencer au Sein des partis politiques pour espérer à une vraie parité dans les instances de prise des décisions du pays.

Soulignons que cet atelier de réflexion et de plaidoyer sur la participation des femmes aux instances de prise de décision au Nord-Kivu était organisé  par le Collectif des Associations Féminines pour le Développent CAFED  en collaboration avec la Monusco .

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: