October 27, 2020

MUTARULE, SUD-KIVU:- Enlèvement de trois personnes à Mutarule, par les hommes armés présumés Mai Mai Kijangala et les rebelles burundais FNL et RED-Tabara. Selon les témoignages recueillis auprès des habitants de Mutarule, ces hommes armés se sont introduits dans le village Mutarule I, et pillés les biens de la population, argents, habits et autres biens de valeur, avant de kidnapper trois hommes, deux de ce village et un commerçant du lait habitant de la ville d’Uvira qui passait la nuit dans ce village.

Les victimes ont été enlevées aux environs de 21h30, c’est après plusieurs coups de balles tirés par ces hommes armés qui ont fait leur opération en toutes quiétudes.  Les habitants qui étaient sur place, précisent que ces malfaiteurs parlaient le Kirundi, le Kifuliru et le Swahili. La population précise que, dans ce village il n’y avait que deux éléments FARDC dans ce village.

Selon ces habitants, ces deux  éléments FARDC, n’ont pas réagi face à l’attaque de ces hommes armés, ceux-ci renseignent qu’ils ont été tabassés par les malfrats sans aucun secours.  Ces habitants ne cachent pas que les FARDC et la Monusco  sont arrivées à Mutarule au moins deux heures après l’attaque.  Certains habitants interrogés par Kivutimes.com, renseignent que si les FARDC ne renforcent pas leurs effectifs à Mutarule, ces habitants vont prendre fuite, parce qu’au moment de l’opération de ces hommes armés, ils ont lancé des mots comme « Ça ne sera pas la dernière fois nous allons revenir ».

Les sources depuis Mutarule, la partie attaquée est habitée par les Banyamulenge, qui ont été la cible de cet acte ignoble, renseigne nos sources, qui précisent que les trois personnes kidnappées sont toutes de la communauté Banyamulenge. Pendant cette opération de ces hommes armés, plusieurs personnes femmes et hommes ont été tabassées, il y a eu même des blessés graves. Parmi les blessés il y un homme hospitalisés après avoir reçu des coups des fouets et un canot d’une arme.

Ces habitants demandent au Gouvernement congolais de leur sécuriser et sécuriser leurs biens. Le chef de groupement de Luberizi moinsieur Ombeni Mirundi François et sont chef de village Gatoni Jonath lancent un appel au Gouverneur de songer aux nouvelles tratégies de sécuriser ce village dévenu une proie aux groupes armés, et sécuriser les bétails de la population de Mutarule.

Contactez à ce sujet, le porte parle des FARDC dans l’opération Sokola II sud Sud-Kivu, confirme l’attaque des Mai Mai Kijangala et Kashumba en coalition avec les FNL ET RED-TABARA, Capitaine Dieudonné Kasereka, précise que les Mai Mai qui ont collaboré avec ces groupes armés sont originaires de la plaine de la Ruzizi.

Notre source ne précise rien sur le renforcement des effectifs des FARDC dans ce milieu.Jusque là les familles des personnes kidnappées ne connaissent rien sur les traces des membres de leurs familles. Des sources proches des habitants de Mutarule disent que les autorités militaires ont rassuré que depuis ce dimanche 18 Octobre 2020, les effectifs des FARDC à Mutarule seront renforcés.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: