November 28, 2021

KivuTimes

online newspaper

MINEMBWE, SUD-KIVU:- Des sources depuis Minembwe renseignent que plusieurs  femmes viennent d’être tabassées et blessées par les éléments FARDC de la 12 ième brigade de réaction rapide basée à Minembwe, la matinée de ce mercredi 16 Juin 2021. Nos sources disent que quatre femes sont en etat critique.

Un habitant qui est à Madegu, centre de Minembwe, renseigne à Kivutimes que depuis la matinée de ce mercredi 16 Juin 2021, les FARDC ont encerclé des centaines des femmes qui étaient en sit-in devant le bureau de la douzième brigade de réaction rapide pour exiger la libération d’une autre femme avec sa nourrisson arrêtées la semaine dernière par les FARDC.

Selon cet habitant qui n’a pas voulu que son nom soit révélé, ces femmes ont été fortement tabassées et blessées par les éléments de FARDC et l’inc se passe devant le bureau de la douzième brigade de réaction rapide.

Selon la même source, certaines de ces femmes ont perdu la connaissance suite à ces actes qu’ils ont subi de la part de FARDC.
Pour le moment ces femmes qui étaient en sit-in  sont dispersées par les FARDC. Celle qui sont en état critique sont internées dans des structures sanitaires de la place.

Depuis le week-end dernier le climat est tendu à Minembwe entre la population et les FARDC, suite à l’arrestation d’un jeune homme avec sa femme et sa nourrisson.
Les FARDC ont accusé cette famille d’être vendeuse des armes.

Selon les sources depuis Minembwe plusieurs jeunes détiennent les armes avec motif, les FARDC a plusieurs fois manifesté la faiblesse et manque de volonté pour protéger la population de cette contrée et ses biens.

Depuis hier soir des informations ont circulé sur les réseaux sociaux disant qu’il aurait une dizaine des militaires FARDC pris en hottage par les personnes non autrement identifiées à Minembwe, côté Ilundu. Jusque-là, l’armée n’a pas encore donné une quelconque information par rapport à ça.

Quelques bergers Banyamulenge, ont été arrêtés avec leurs vaches à Bidegu, quelques heures après la publication des informations  parlant de la  disparition de ces militaires et jusqu’à présent ces bergers  sont dans les mains des FARDC. D’autres personnes qui avaient été arrêtées dans la même soirée par les FARDC ont été libérées. Nos sources ne précisent pas s’il y aurait un  rapport entre l’arrestation de ces habitants et la probable disparition des militaires FARDC.

Nous avons tenté de contacter l’armée par rapport à situation sécuritaire qui règne actuellement à Minembwe mais nos efforts n’ont pas abouti.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: