October 27, 2020

MASISI, NORD-KIVU :- Le gouvernement congolais devrait mettre du sérieux dans la protection de la population. Appel  lancé ce lundi 21 septembre après que des cas des tueries successives aient été enregistrés dans le territoire de Masisi. Selon le député provincial Alexis BAHUNGA au moins neuf (9) personnes ont été tuées dans un espace d’une seule journée par des hommes armés non identifiés.

<< L’insécurité dans le territoire semble avoir pris un autre niveau. Ce lundi 3 personnes à Kishee, dans la nuit du samedi au dimanche 20 septembre 3 autres décapitées dans une ferme à  Kazinga toujours dans les Osso Banyungu, cette même nuit une personne tuée à  Kise, l’autre à  Kiburumbu dans la Chefferie de Bashali et une autre à Bukonde prêt de Pinga.  Avec  cela nous pensons que le gouvernement est dans l’impasse de rétablir la sécurité, et que le Président devrait mettre de la pression à l’armée. >> S’est exprimé le député Provincial élu de Masisi Alexis BAHUNGA.

Celui-ci appel  le gouvernement congolais à mettre du sérieux dans la protection de la population, car dit-il il est inacceptable et inadmissible les civils soit tués comme des rats et mouches.

<< Ces zones sont contrôlées  par les groupes armés et forces loyalistes. A Kishee les personnes ont été décapités, à Kise tué par les APCLS, Kirumbu NDC-R. Nous pensons que le gouvernement ne fait rien pour protéger la population>> ajouté Alexis BAHUNGA.

Ce lundi, Fabrice KWAKUBUYA Président de la société civile du secteur d’Osso Banyungu a confirmé a Kivutimes.com que 3 personnes avaient été tuées entre Kishee et Kinyaongo. Dimanche 20 septembre c’est le Député Provincial  Niyitegeka Gérard qui avait vive condamné l’assassinat de trois bergers dans le même secteur Osso Banyungu.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: