KivuTimes

online newspaper

GOMA, NORD-KIVU:- Après 3 jours d’atelier les experts congolais, rwandais, Burundais,Tanzaniens et Ougandais avec les observateurs Kenyans,centrafricains et Angolais comme observateurs ont mis en place un groupe de contact et de coordination des renseignements dans la sous region des grands lacs. L’ objectif est de mener des actions non militaires en complement aux efforts militaires pour la neutralisation des toutes les forces negatives dans cette region.

Selon le communiqué final de cette rencontre sous regionale,les participants se sont mis d’accord sur un plan d’action pour les 2 prochaines années identifiant les domaines d’intervention.
Il s’agit entre autre  celui d’ encourager les forces négatives identifiées à adhérer pacifiquement au processus de désarmement et de rapatriement volontaires sans condition politique. Entreprendre des initiatives en vue de couper leurs sources d’approvisionnement aux niveaux local, national et régional, ainsi que la prévention du recrutement et la circulation  illégale des armes légères et petits calibres.
Cette équipe des experts travaillera aussi dans le domaine d’ameliorer les programmes de DDR par le renforcement des mécanismes existants et l’amélioration de la coordination entre les commissions nationales au niveau régional. Identifier les Actions visant à traiter les causes profonds de l’activisme des forces négatives.
Les participants se sont également convenus que le plan d’action serait mis en oeuvre conformément à leurs engagements au titre de l’accord cadre du pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans la région des grands lacs ,du respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire .
Les états membres ont décidé de tenir les réunions biannuelles du groupe de Contact et de coordination qui seraient complétés par des réunions virtuelles en fonction des sujets à traiter.

Pour Patrick MUTOMBO  coordonnateur adjoint du mécanisme national de suivi de l’accord cadre ,la réussite de ce groupe de contact dépendra de la volonté des pays de la sous région des grands lac.
« C’est un accord que les états de la sous région devraient appliquer de bonne foi spécialement les pays qu’on appelle  pays du champ c’est à dire le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda, la RDC et dans une certaine mesure la Tanzanie. L’idéal  est couper totalement les lignes d’approvisionnement des groupes armés , en munitions, en armes, en financement et même en personnel dans les différents camps des refugiés éparpillés dans ces pays cités. Ce sont ces initiatives qui font parti du plan du groupe de contact que nous venons d’opérationnaliser en ville de Goma ce jour.

Des mesures non militaires auxquelles  les groupes doivent impérativement adhérer pour abandonner leurs entreprises.» déclare Patrick MUTOMBO. Cet atelier sous régional clôturé jeudi soir 07 Mai a bénéficié de l’appui du mécanisme national de suivi de la RDC et des garants de l’accord-cadre pour la paix, la sécurité et la Coopération pour la RDC, des nations unies, l’union africaine, la conférence internationale sur la région des grands lacs et la  communauté de développement de l’Afrique Australe

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: