KivuTimes

online newspaper

GOMA, NORD-KIVU:- Boutiques et magasins fermés, marché central de Goma désert, les cours interrompus dans la majorité des écoles de la ville, voila l’image qu’a affiché  le chef lieu du Nord-Kivu ce jeudi  8 Avril 2021 tout l’avant midi. Une situation causée par l’appel des mouvements citoyens à deux journées ville morte (jeudi et vendredi) pour réclamer le départ de la MONUSCO. Cette  dernière est  accusée de passivité dans le climat d’insécurité  crée par les groupes armés locaux et étrangers spécialement dans la région de Béni où  les ADF font la loi.Cette première journée a été transformée en une manifestation, les gens sont descendus  dans la  rue avec des barricades sur la chaussée ce qui a amené  la police à faire usage des gazes lacrymogènes pour disperser les manifestants.

“Nous manifestons pour exprimer notre indignation suite à l’inaction de la MONUSCO. Les éléments de la force Onusienne sont venus dans notre pays avec un mandant précis celui de protéger la population. Et en 20210 on leur a donné un autre mandat de combattre et  neutraliser les forces et groupes armés mais  concrètement  qu’est ce qu’ils ont déjà fait sur terrain? Ils ne font absolument rien. Et ils continuent à bouffer l’argent de la communauté internationale soit disant qu’ils sont entrain de protéger la population ce qui est faux et que donc cette MONUSCO doit dégager de notre pays” déclare Robert ZUABANZA l’un des manifestants.

Pour Alydor KASEMBE habitant de Goma cette action des mouvements citoyens devrait avoir un soutien populaire car dit-il ceci est une nouvelle indépendance que la RDC veut acquérir.

“Rentrons en 1960. Les belges avaient refusé aussi de partir. Mais ils ont fini par partir. Les peuples congolais avaient accepté de verser le sang, Lumumba était prêt à être assassiné pourvu que les belges partent. Et nous vous assurons aujourd’hui qu’il pleuve, qu’il neige qu’on arrête les manifestants, qu’on fasse quoi  la MONUSCO partira toujours et dans peu de temps. Et je vous assure encore le jour que la MONUSCO partira les FARDC feront un bon travail sur le terrain. C’est la MONUSCO qui affaiblit les FARDC et  même la police nationale congolaise. Et d’ailleurs nous saisissons cette occasion pour dire au chef de l’Etat que faire cette manifestation c’est le protéger, car il est pris en otage par les nations unies. En bref la Monusco doit partir ”a t il martelé.

Selon Espoir NGALUKIYE militant du mouvement citoyen Lutte pour le Changement LUCHA, cette première journée de deux jours de ville morte à Goma est une réussite malgré les arrestations et les blessés enregistrés dans le rang des manifestants

. “Nous félicitons la population de Goma surtout les vendeurs du marché central de la ville en qui ont accepté de ne pas vendre pour  dire oui à la paix et au départ des casques bleus des nations unies qui ont échoué  à leurs missions de protéger les civils. Nous dénonçons l’arrestation de nos camarades, c’est  plus d’une dizaine pour le moment  et aussi des blessés. Nous sommes entrain d’exiger libération immédiate de ceux là arrêtés et la prise en charge des blessés” a laissé entendre Espoir NGALUKIYE

Soulignons que du coté police nationale congolaise l’on signale aussi des blessés par projectiles.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: