January 19, 2021

SUD-KIVU, BARAKA:- Nous l’avions quand même dit dans nos éditions passées, qu’en date du 03 janvier 2021, trois bandits armés ont fait incursion au domicile de Monsieur Ekyoci à Monge-Monge, en ville de Baraka. Ce n’était pas des bandits armés comme tels, ce mardi 12 janvier 2021, ces derniers viennent d’être identifiés comme “Éléments des FARDC du 3301è régiment basé à Mukera en territoire de Fizi.

Cette révélation vient du prémier sergent Kopani Makila, l’un parmi eux qui a été mis aux arrêts par les FARDC ce mardi lorsqu’il était chez lui en ville de Baraka, non loin de l’hôtel Kichula avec sa famille. Cette information est confirmée par le commandant du 2201 è régiment basé à Baraka, Le Colonel David Ipanga.

Cette source ajoute que l’acte de banditisme qui a été opéré à Monge-Monge, était donc l’œuvre de trois militaires FARDC du 3301 è régiment qui ont quitté clandestinement leur base à Mukera en date du 02 janvier 2021. Il s’agit du premier  Sergent  Kopani Makila (celui capturé), Monsieur Mussa et Monsieur Meshack.

Vous le savez peut-être, car nous l’avions dit, au cours de l’opération de Monge-Monge en date du 03 janvier, il y a eu intervention de la police et des FARDC et s’en est suivi un échange de tirs entre ces derniers et les bandits. Une opération à l’issue de laquelle un bandit a été capturé en étant blessé au niveau de sa tête, puis mort après quelques jours suite à ses blessures à l’hôpital de Baraka. C’est ce dernier qui a été connu comme Monsieur Mussa.

Le Colonel David Ipanga, a promis de renforcer les enquêtes militaires et policières pour que Monsieur Meshack soit aussi arrêté et qu’ils répondent tous devant la justice militaires. Selon le Col David, “ces éléments indisciplinés qui ternissent l’image des FARDC doivent subir la rigueur de la loi”.

Rappelons qu’en cette date du 03 janvier 2021, avant l’intervention des forces de sécurité au domicile de Monsieur Ekyoci, les membres de la famille de cette maison ont été les premiers à maîtriser le feu bandit monsieur Mussa qui avait déjà extorqué un montant de 100 dollars américains.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: