January 24, 2021

KivuTimes

online newspaper

SUD-KIVU BARAKA:- L’Association Nationale des parents d’élèves du Congo, ANAPECO antenne de la ville de Baraka et du territoire de Fizi, à travers son président monsieur Langi Stani, s’inquiète de la hausse des frais scolaires fixés par l’arrêté du gouverneur de province du Sud-Kivu et demande sa révision au moment opportun.

Langi Stani à la presse de Baraka ce mercredi 11 novembre 2020, déclare que “dans la préparation ou l’elaboration du dit arrêté, le gouverneur n’a pas associé les vrais acteurs concernés avant sa promulgation, non plus il n’a pas tenu compte de coût de vie des parents d’élèves dans les différents milieux du territoire de Fizi et de la ville de Baraka “.

Pour lui, “les frais scolaires inscrits sur cet arrêté vont occasionner à beaucoup d’enfants vivants dans les villages les plus reculés à stopper la fréquentation scolaire”.

Par ailleurs l’ANAPECO Fizi-Baraka propose au gouverneur de province du Sud-Kivu “de revoir cet arrêté en y fixant les frais scolaires pour l’école maternelle à 5.000 FC par trimestre et par élève au lieu de 10.000 FC. En septième, huitième année et options normales à 10.000 FC par trimestre et par élève au lieu de 40.000 FC. Et pour les options techniques 15.000 FC par élève et par trimestre au lieu 50.000 FC. Ceci pour le territoire de Fizi.

Pour la ville de Baraka, l’ANAPECO demande également au gouverneur “de rabattre sur ces frais, car le coût de vie des habitants de cette jeune ville, n’est pas à comparer à celui des habitants d’une ancienne ville d’environ 100 ans comme Bukavu “.

Langi Stani, invite l’autorité provinciale “de veiller à tout moment d’associer les vrais acteurs et représentativités avant la prise de décision sur une ou plusieurs questions d’échelle provinciale”.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: