January 24, 2021

KivuTimes

online newspaper

BARAKA,SUD-KIVU :La nouvelle société civile congolaise de la ville de Baraka demande le départ dans l’immédiat du directeur provincial du SECOP Sud-Kivu II basée dans la ville de Baraka.

Dans une lettre qui date de mardi 10 novembre 2020, adressée au gouverneur de la province du Sud-Kivu, dont copie est parvenue à kivutimes.com, la nouvelle société civile congolaise de Baraka dirigée par monsieur Abúngúlú Akongye Jacques, avec 4 associations syndicales des enseignants de la province éducationnelle Sud-Kivu II, dont la SYECO Fizi, la SYNECATH Fizi/Baraka, la SEC- Baraka et la SYNEP-Fizi exigent le départ dans le 72 heures de DIPROSEC de la province éducationnelle  Sud-Kivu II, monsieur Tolombo Bon Itale W’eng et son Passp Rashidi Fundi.

Ils sont accusés de trois principales causes : Avoir monnayer  le recensement de l’école primaire Katenga à 150 dollars constituant pour elles une escroquerie, pour avoir insulté et intimidé le directeur de la dite école et avoir injurié toute la communauté locale,  ses leaders politiques en les considérant comme des rebelles Maï-Maï, des animaux, des villageois, les incompétents et illettrés.

Les signataires de cette correspondance signalent que la non prise en compte de leur demande, entraînera des actions citoyennes et le gouvernorat de la province du Sud-Kivu en assumera toutes les conséquences.

English English Français Français Kiswahili Kiswahili
error: Ntiwemerewe Gutwara Inyandiko Utabifitiye Uruhusha
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d bloggers like this: